La participation communautaire : une priorité pour le RLISS de Champlain

Le parcours de Doreen Rocque – « Obtenir l’avis de l’utilisateur de première ligne permet de donner une dimension humaine au système de santé. »

Le 16 février 2017 - Il y a près de deux décennies, Doreen Rocque est devenue une personne soignante pour son mari Blake, qui avait reçu un diagnostic de maladie de Parkinson. Elle s’est occupée de lui à leur domicile pendant 12 ans, jusqu’à ce qu’il soit placé dans un foyer de soins de longue durée, après avoir fait une mauvaise chute.

Cette expérience lui a montré combien la participation des clients et des familles est importante pour façonner le système de santé. Ces huit dernières années, Mme Rocque a passé beaucoup de temps, même après le décès de son mari, à défendre les intérêts des personnes âgées et des personnes qui s’occupent d’elles.

D Rocque

Doreen Rocque, personne soignante et
conseillère au RLISS de Champlain

En fait, elle a aidé à créer le Conseil de la famille et des amis au Centre de santé Perley et Rideau pour anciens combattants, où a vécu son mari. Le Conseil donne son avis sur les politiques proposées et suggère des modifications dans les pratiques en matière de soins au quotidien au foyer de soins de longue durée.

Mme Rocque a ensuite commencé à participer au Réseau de conseils des familles à l’échelle régionale et, plus tard, elle est devenue membre de deux comités du RLISS de Champlain. L’un des comités est un réseau qui se penche sur les services destinés aux personnes atteintes de démence, domaine des soins de santé d’une importance cruciale compte tenu de la population vieillissante. L’autre est un comité qui conseille le RLISS sur la façon d’améliorer le cheminement des patients dans les salles d’urgence et dans d’autres services des hôpitaux.

« Obtenir l’avis de l’utilisateur de première ligne permet de donner une dimension humaine au système de santé, dit Mme Rocque. Je pense que personne ne va travailler en pensant vouloir faire un travail médiocre. Tout le monde veut faire de son mieux pour s’occuper des patients, des résidents, et de leurs familles en cours de route… Mais on peut toujours améliorer les choses, et parfois on peut apporter un changement qui ne coûte rien. Par exemple, un changement d’attitude ou un changement d’approche, ou sourire au lieu de se renfrogner. »

La participation communautaire est une priorité pour le RLISS de Champlain, parce qu’elle contribue à créer un meilleur système de santé.

Jessica Searson, coordonnatrice de la participation communautaire au RLISS de Champlain, dit que le dialogue enrichissant avec le public est une condition préalable à la création d’un système de santé davantage centré sur la personne. « Échanger avec les patients, les clients, les personnes soignantes et les membres de familles – écouter leurs expériences et obtenir leur avis – permet d’éclairer nos plans et nos décisions », explique-t-elle.

Par exemple, pour élaborer son plus récent plan stratégique, le RLISS a reçu des commentaires de quelque 5 000 personnes vivant dans des zones urbaines et rurales. Le RLISS est également allé à la rencontre de diverses populations par l’intermédiaire du Forum du cercle de santé autochtone, du Réseau des services de santé en français de l’Est de l’Ontario et du Partenariat local pour l’immigration d’Ottawa. De plus, le RLISS a demandé l’avis de membres du public comme Mme Rocque.

Depuis qu’elle a commencé à participer au Réseau de conseils des familles de la région de Champlain, Mme Rocque a constaté de grands progrès en ce qui concerne la façon dont les partenaires du domaine de la santé dialoguent avec les communautés. « C’est là un solide leadership », dit-elle.

Visionner - vidéoclip

En somme, Mme Rocque a compris, en tant que personne soignante et conseillère en matière d’expérience des patients, l’importance de faire connaître son histoire. « Faire entendre aux gens l’expérience qu’on a vécue, ça aide les fournisseurs à se rendre compte que certains aspects fonctionnent bien et que d’autres ont besoin d’être améliorés, explique Mme Rocque. Chaque personne a un parcours différent. »

Parcours des patients

« Le RLISS de Champlain est un chef de file en matière de participation communautaire. Il reconnaît que le dialogue ouvert entre les patients, les personnes soignantes et les partenaires communautaires renforce au bout du compte le système de santé. Le point de vue de la communauté influe bel et bien sur la façon dont les soins sont offerts »

- John Fraser,
député provincial d’Ottawa-Sud et
adjoint parlementaire
au ministre de la Santé et
des Soins de longue durée


Plus de renseignements