Voici les points saillants de la réunion du conseil d'administration du Réseau local d'intégration des services de santé (RLISS) de Champlain qui a eu lieu le 26 septembre 2018 à Ottawa.

Activités du Comité consultatif des patients et des familles

CCPF
Jean-Pierre Boisclair, président du conseil
et les membres du Comité,
Cathy Doolan, Roger Pharand, Anita Manley,
Stephanie Paravan et Doreen Rocque

Les patients, les soignants et les familles sont des partenaires essentiels des soins de santé. Le Comité consultatif des patients et des familles du RLISS de Champlain, qui célèbre son premier anniversaire, apporte une voix collective permettant de façonner les programmes et les services qui améliorent les soins de santé pour les personnes qui vivent et travaillent dans la région de Champlain.

Les membres du Comité ont parlé au conseil du RLISS de leurs expériences vécues dans le système de santé de notre région, tandis que Stephanie Paravan et Anita Manley, coprésidentes du Comité, ont donné des mises à jour sur les activités du Comité qui appuient ses priorités, notamment :

1) Élargissement des avantages des maillons santé à ceux qui en ont besoin

2) Meilleure expérience au moment de la transition entre la maison et l’hôpital

3) Meilleure expérience du patient en ce qui a trait aux relations entre les patients et soignants et les coordonnateurs de soins à domicile.

Cathy Doolan et Roger Pharand, membres du Comité, ont mis en lumière les activités de participation auxquelles ils ont pris part, ainsi que les conséquences de leur participation :

  • À titre de soignante, Cathy Doolan, membre du Comité, voulait participer au groupe de travail sur le modèle d’établissement d’horaires en partenariat avec les clients récemment créé du RLISS de Champlain. Le but est d’aider à corriger le déséquilibre dans la prestation des services de soutien à la personne, étant donné que 41 pour cent des clients reçoivent des services de soutien à la personne entre 8 h et midi. La période de pointe du matin fait en sorte que les préposés aux services de soutien à la personne sont en mesure d’offrir des soins plus tard dans la journée, mais aucun patient n’a de rendez-vous durant ces heures. Le modèle, qui a commencé à faire l’objet d’un projet pilote dans la sous-région de Champlain Est à la mi-septembre, permet aux fournisseurs de collaborer avec les patients afin de déterminer des plages horaires durant lesquelles les soins pourraient être offerts, tout en tenant compte du besoin clinique, de la disponibilité des préposés et des préférences du patient.

Plus tôt cette année, Mme Doolan a commencé à collaborer avec le personnel du RLISS, en partageant le point de vue d’une personne soignante sur la façon dont le modèle devrait fonctionner dans la région de Champlain. « Mon expérience avec le groupe de travail fut extrêmement positive », a déclaré Mme Doolan. « Ils ont été très réceptifs au point de vue du Comité; cela a très bien fonctionné. On consulte maintenant les patients plus tôt dans le processus de mise en œuvre afin de recueillir des renseignements sur la façon dont le modèle fonctionne pour eux. »

  • Roger Pharand, membre du Comité, a parlé de sa participation à l’élargissement régional de l’approche des maillons santé du RLISS. Les maillons santé sont destinés aux plus grands utilisateurs du système de santé — les personnes atteintes de quatre problèmes de santé complexes ou plus. L’objectif consiste à fournir un plan de soins coordonnés axé sur les objectifs du patient. Chaque plan est appuyé par une équipe de professionnels de la santé qui travaillent ensemble et améliorent les soins et l’expérience des services de santé du patient. Cette approche diminue également leurs admissions à l’hôpital et les visites inutiles aux salles d’urgence, ce qui entraîne une utilisation plus optimale des ressources en soins de santé.

Dans l’ensemble de la région, le RLISS a fait des efforts importants pour faire connaître les maillons santé. Plus tôt cette année, M. Pharand a participé à la création et à l’élaboration d’une stratégie visant à renseigner les membres du public sur les avantages des maillons santé. « Ce document stratégique ouvre la voie pour nous permettre d’aller rejoindre les patients et les familles. Le RLISS a réalisé un travail fantastique pour tout organiser », a expliqué M. Pharand. La stratégie de participation des patients et des soignants aux maillons santé a permis d’obtenir des résultats comme la création d’outils et de ressources de communications standardisés, la désignation de champions locaux et l’intégration de l’amélioration continue de la qualité aux efforts des maillons santé.

En discutant des progrès réalisés au cours de la dernière année, les membres du Comité consultatif des patients et des familles du RLISS ont regardé vers l'avenir pour collaborer, en tant que partenaires à part entière, à d’autres projets et initiatives du RLISS dès les toutes premières étapes. Stephanie Paravan, coprésidente du Comité, a affirmé : « La collaboration est idéale pour la participation des patients - lorsque le patient est inclus à chaque niveau, dès le début. »

Jean-Pierre Boisclair, président du conseil d'administration, a remercié les membres du Comité de leur engagement personnel, de leur temps et de leurs efforts consacrés à ces fonctions bénévoles. Concernant le fait de profiter au maximum du Comité, il a ajouté qu’« à mesure que nous allons de l’avant, nous saurons que le RLISS mobilise de façon efficace les patients et les familles si leurs voix se font bien entendre dans tout le système de santé. »

Vous trouverez de plus amples renseignements ici :

Services de soins pour les personnes atteintes de démence : mise à jour

CGR GG CHK
Christine Gagné-Rodger,
Gweneth Gowanlock et Carol Holmes-Kerr

Le conseil d'administration du RLISS a reçu une mise à jour sur les soins pour les personnes atteintes de démence dans la région, et a écouté des témoignages de soignants ayant donné leur point de vue sur les défis qu’ils vivent.

Christine Gagné-Rodger (directrice de la sous-région d'Ottawa Est du RLISS) a présenté les soignantes Gweneth Gowanlock et Carol Holmes-Kerr, qui sont aussi membres du Réseau de la démence de la région Champlain. Chacune a expliqué ce que signifiait d’être la soignante de son mari avant, durant et après le diagnostic de démence, « (…) une maladie qui prive lentement les gens de l’essence même de ce qu’ils sont », a expliqué Mme Holmes-Kerr.

Le fardeau et le stress des soignants de personnes atteintes de démence sont importants, y compris les demandes physiques et émotionnelles qu’exige le fait de prendre soin d’une personne 24 heures sur 24, pour faire en sorte que la personne atteinte de démence soit en sécurité.

« Une communauté́ qui soutient et autonomise les personnes atteintes de démence et leurs familles pour bien vivre. »
– vision du Réseau de la démence de la région Champlain

Le Réseau de la démence de la région Champlain est formé de dirigeants d’hôpitaux, de centres de santé communautaire, de services communautaires de soutien, de services gériatriques spécialisés et d’autres organismes partenaires. Le Réseau offre des conseils au RLISS ainsi qu’un leadership et du soutien pour mettre en œuvre la stratégie régionale en matière de démence de notre région, lancée pour la première fois en 2014. Les principaux éléments et résultats découlant de cette stratégie sont les suivants :

  • Améliorer le soutien pour les personnes atteintes de démence et leurs soignants. Parmi les réalisations, notons de meilleurs services de relève pour les soignants grâce aux investissements du RLISS dans un plus grand nombre de programmes communautaires pour personnes atteintes de démence et leurs proches, par exemple des programmes de jour pour adultes (où les clients peuvent participer à des activités pendant que les soignants peuvent profiter d’une pause).
  • Créer des modèles collaboratifs de services de soins pour personnes atteintes de démence et de soins primaires pour renforcer la capacité des médecins de famille et du personnel infirmier praticien à dépister la maladie, à poser un diagnostic et à trouver du soutien pour les personnes vivant avec la démence. En fait, le RLISS de Champlain fut l’un des premiers RLISS de la province à établir des cliniques de la mémoire en soins primaires dans la province. Notre région compte maintenant 15 de ces cliniques. Il y en a maintenant une centaine à l’échelle de la province. Notre région compte maintenant 14 cliniques d’évaluateurs gériatriques en soins primaires, et un outil de dépistage de la démence à la disposition des fournisseurs. Les gens reçoivent donc plus rapidement un diagnostic de démence et la stigmatisation diminue chez les fournisseurs, puisqu’ils comprennent mieux comment avoir une discussion avec leurs patients à propos de la démence et comment leurs patients peuvent recevoir le soutien dont ils ont besoin.
  • Éducation du public - plus grande sensibilisation, compréhension et acceptation de la démence en tant que problème de santé chronique. L’objectif consiste à jeter les bases de communautés adaptées aux personnes atteintes de démence. Il y a eu quatre campagnes annuelles de sensibilisation sur la santé du cerveau, la compréhension de la démence, l’obtention de soutien et la planification préalable des soins. En 2017-2018, le site Web demencesonyrepense.ca a reçu près de 7 000 visites, et on a compté plus de 10 000 commentaires et partages sur Facebook.

Le RLISS continue ses efforts pour faire progresser les soins de la démence dans la région. « Nous devons continuer à renforcer la capacité des soins primaires, élargir le soutien et les services de relève pour les soignants et améliorer la coordination des soins. Par exemple, renforcer les liens aux maillons santé et aux milieux de soins actifs, comme les hôpitaux, pour en tirer le maximum de nos ressources », a déclaré Christine Gagné-Rodger.

En savoir plus :

Services de santé pulmonaire : mise à jour

LB CD MM
Leah Bartlett, Christina Dolgowicz
et
 Michelle Maynard

L’accent mis par le RLISS de Champlain sur les services offerts aux personnes atteintes de la maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC) englobe d’importants investissements visant à élargir les programmes de santé pulmonaire dans la communauté et la récente mise en œuvre d’un processus d’admission centralisée, qui facilite l’inscription des gens des communautés urbaines et rurales à des programmes communautaires de santé pulmonaire. Tandis que, cette année seulement, on dénote une augmentation de 109 pour cent du nombre de demandes de service auprès des programmes de santé pulmonaire, les investissements ont aussi contribué à diminuer les taux de réadmissions à l'hôpital et de visites à l’urgence parce que les patients atteints de MPOC reçoivent les outils dont ils ont besoin pour gérer leurs problèmes de santé à la maison.

Leah Bartlett, spécialiste principale de l'intégration du RLISS, Christina Dolgowicz, coordonnatrice, programme communautaire de santé pulmonaire de Lanark Renfrew, et Michelle Maynard, gestionnaire, programme communautaire de santé pulmonaire d’Ottawa, ont donné une mise à jour aux membres du conseil sur les récents efforts pour améliorer les résultats pour les clients vivant avec la MPOC, qui comprend l’emphysème et la bronchite chronique. Les statistiques dans notre région indiquent que la MPOC est responsable de dizaines de milliers de visites chez des fournisseurs de soins primaires, de visites aux urgences et d’hospitalisations chaque année.

Le RLISS de Champlain a joué un rôle continu et engagé pour améliorer la santé pulmonaire dans la région en créant le Réseau de santé pulmonaire de Champlain afin d’améliorer les ressources en santé pulmonaire pour les patients souffrant d’asthme et de MPOC. Le réseau comprend des patients, des thérapeutes respiratoires, des fournisseurs communautaires et fournisseurs hospitaliers de toute la région et vise à :

  • sensibiliser le public a la maladie pulmonaire;
  • améliorer le diagnostic et le traitement de la maladie pulmonaire;
  • améliorer l’accès à des services de santé pulmonaire dans les régions rurales et urbaines;
  • réduire les taux de morbidité et de mortalité liés à la maladie pulmonaire et améliorer la qualité de vie des patients.

Voici certains des réalisations importantes du réseau à ce jour :

  • Création et publication de Pour mieux respirer – Guide à l’intention des patients souffrant d’asthme ou de MPOC dans la région de Champlain, qui décrit les services de santé pulmonaire offerts aux résidents et aux fournisseurs de soins de santé sur le territoire du RLISS de Champlain.
  • Amélioration de l’accès pour les gens à des renseignements sur la santé pulmonaire grâce à la boîte à outils Santé pulmonaire, une ressource en ligne.
  • À l’heure actuelle, on compte 28 sites de santé pulmonaire dans la région relevant de trois centres de santé communautaire (CSC de Somerset Ouest, CSC de North Lanark et CSC Seaway Valley). Il y a quatre sites de soins communautaires de réadaptation pulmonaire associés aux programmes locaux, qui rapprochent les soins fondés sur des données probantes du lieu de résidence du patient. En tout, environ 3 000 clients atteints de MPOC ont accédé aux programmes communautaires de santé pulmonaire au cours de la dernière année.

Les clients déclarent :

  • une diminution de 70 % des admissions à l’hôpital;
  • une diminution de 64 % des visites aux salles d’urgence;
  • une diminution de 48 % des visites en soins primaires pour gérer la MPOC.

À l’avenir, le RLISS de Champlain, en partenariat avec le Réseau de santé pulmonaire de Champlain, vise à poursuivre ses efforts conjoints, y compris la promotion et l’élargissement de l’admission centralisée pour les services de santé pulmonaire et l’amélioration des transitions des patients de l'hôpital à la maison.

En savoir plus :

La filiale d’Ottawa de l’ACSM, financée par le RLISS, en voie d’obtenir la désignation complète

Le conseil d'administration du RLISS de Champlain a approuvé un plan permettant à la filiale d'Ottawa de l’Association canadienne pour la santé mentale (ACSM-Ottawa) d’obtenir la désignation complète pour l’offre de services de santé en français. 

L’ACSM-Ottawa est un organisme communautaire. Il reçoit près de 15 millions de dollars en financement du RLISS de Champlain et emploie 100 personnes, qui offrent des services de gestion de cas et de counseling de soutien aux personnes souffrant d’une maladie mentale grave et persistante ainsi qu’un éventail de services de soutien, dont des cliniques de soins infirmiers, la déjudiciarisation pour des motifs de santé mentale et un soutien juridique et des programmes de supplément au loyer pour les logements avec services de soutien.

« L’organisme estimait qu’il était essentiel d’obtenir la désignation complète - toutes mes félicitations », a déclaré Diane Hupé, membre du conseil d'administration.

La désignation est une façon de répondre aux besoins en services en français de la population en renforçant les capacités, en favorisant un accès garanti et permanent et en établissant des normes de qualité pour les services de santé en français. Les organismes peuvent passer par un processus pour obtenir l’un des trois types de désignation : désignation complète, désignation partielle et organisme identifié (en vue d’obtenir une désignation officielle). Les organismes ayant une désignation complète sont ceux qui offrent tous leurs services en français.

Avec l’approbation du conseil d'administration du RLISS de Champlain, le plan de désignation de l’ACSM-Ottawa sera présenté au ministère de la Santé et des Soins de longue durée aux fins d’examen. Une fois l'approbation reçue, l’ACSM-Ottawa sera le septième fournisseur de services de santé du RLISS de Champlain à obtenir la désignation complète dans le secteur des services de santé mentale et de lutte contre les dépendances.

En savoir plus :


Sujets

  • Activités du Comité consultatif des patients et des familles
  • Services de soins pour les personnes atteintes de démence : mise à jour
  • Services de santé pulmonaire : mise à jour
  • La filiale d’Ottawa de l’ACSM, financée par le RLISS, en voie d’obtenir la désignation complète


Les journalistes qui désirent plus de renseignements sont priés de communiquer avec la ligne des médias : 


Nous vous invitons à assister à la prochaine réunion publique du conseil d’administration du RLISS de Champlain

  • le 24 octobre 2018 à 13 h
  • RLISS de Champlain - Siège social
  • 5ème étage
  • 1900, promenade City Park, Ottawa

Une semaine avant la réunion, cliquez ici, et consultez l’ordre du jour de la réunion dans la trousse du conseil d’administration daté du 24 octobre 2018.