Voici les points saillants des réunions du conseil d’administration du Réseau local d’intégration des services de santé (RLISS) de Champlain tenues à Ottawa en avril, mai, juin et juillet 2018.

Points saillants des réunions du conseil d’administration

Décision d’intégration proposée : Plan de capacité en matière de soins subaigus

Soins_subaigusLors de sa réunion publique d’avril 2018, le conseil d’administration du RLISS de Champlain a décidé d’aller de l’avant avec un plan visant à modifier la façon dont les soins subaigus sont répartis dans notre région.

Les soins subaigus sont ceux qui offrent une réadaptation et un rétablissement aux personnes à la suite d’un événement aigu, comme un accident vasculaire cérébral, une chirurgie ou une maladie. Plus précisément, le plan permettra de :

  • fournir des services de réadaptation plus tôt dans le parcours des patients afin de les aider à retrouver leurs fonctions et à accroître leurs chances de demeurer chez eux;
  • réduire l’engorgement dans les hôpitaux en diminuant la durée du séjour des patients à l’hôpital après l’étape des soins actifs;
  • mieux utiliser les ressources actuelles dans la région du RLISS de Champlain, ce qui assurera l’utilisation appropriée de l’argent des contribuables.

Les exemptions suivantes ont été identifiées et seront à nouveau étudiées à une date ultérieure :

  • Transférer six lits internes de réadaptation après un AVC de l’Hôpital Glengarry Memorial à l’Hôpital communautaire de Cornwall;
  • Transférer quatre lits de gestion de soins médicaux complexes de l’Hôpital Memorial du district de Winchester vers d’autres hôpitaux;
  • Regroupement des services de réadaptation après un AVC offerts à Ottawa à l'Unité de soins actifs de l'AVC de L'Hôpital d'Ottawa. À court terme, LHO et Soins continus Bruyère (SCB) devront développer un plan pour transférer les lits de réadaptation après un AVC de SCB à LHO. Cette transition aura lieu à une date ultérieure convenue par les deux parties.

« En optimisant et en restructurant le système actuel, nous serons mieux en mesure de répondre à la croissance démographique et aux besoins futurs en matière de soins subaigus grâce aux ressources existantes, a déclaré Chantale LeClerc, chef de la direction du RLISS de Champlain. Les fournisseurs concernés dans la région travailleront avec nous pour assurer la mise en œuvre de ce plan. »

Le 25 juillet 2018, le conseil d’administration a approuvé la prochaine étape consistant à mettre à la disposition du public une décision d’intégration proposée afin de recueillir des commentaires écrits pendant une période de 45 jours. Le RLISS se servira de ces commentaires pour finaliser sa décision, qui devrait être rendue lors de la réunion publique du conseil d’administration du 24 octobre 2018. À compter de ce moment, les fournisseurs seront tenus de mettre en œuvre les modifications décrites dans la décision d’intégration.

Commentaires

Le conseil d’administration du RLISS accueille favorablement les commentaires au sujet de cette décision d’intégration proposée.

Tous les commentaires doivent être reçus avant 17 h, le jeudi 27 septembre 2018.

Pour en savoir davantage, veuillez cliquer ici.

Officialisation des relations avec Santé publique Ottawa

Le RLISS de Champlain a officiellement renforcé sa collaboration avec Santé publique Ottawa afin d’améliorer les résultats en matière de santé des résidents de la ville d’Ottawa.

En avril 2018, le conseiller municipal d’Ottawa, Shad Qadri, et la Dre Vera Etches, médecin chef en santé publique de Santé publique Ottawa, se sont joints à Jean-Pierre Boisclair, président du conseil d’administration du RLISS de Champlain, et à Chantale LeClerc, chef de la direction du RLISS, pour la signature d’un protocole d’entente.

Le RLISS de Champlain et Santé publique Ottawa ont une longue tradition de coopération en s’appuyant sur les forces et les domaines d’expertise de chacun. La vision du RLISS, soit des personnes et des communautés en santé, appuyées par un système de santé accessible et de qualité, s’harmonise avec celle de Santé publique Ottawa selon laquelle Ottawa est une communauté dans laquelle les gens sont en bonne santé et en sécurité et participent activement à leur bien-être.

20180411
Jean-Pierre Boisclair, Chantale LeClerc,
Dre Vera Etches, et Shad Qadri

Le président du conseil d’administration du RLISS de Champlain, Jean-Pierre Boisclair, a indiqué aux autres membres du conseil d’administration du RLISS que l’entente offrirait de nouvelles possibilités de participation des citoyens et réduirait les iniquités entre les communautés. « Cela permettra aux citoyens de participer plus activement dans l’amélioration de leur santé et de leur bien-être », a-t-il déclaré.

Pour la première année, le protocole d’entente établit cinq domaines d’intérêt :

  • Occasions immédiates d’agir (p. ex. améliorations à l’échelle du système et gains d’efficacité dans la prestation de services des domaines suivants : services cliniques de santé sexuelle, programmes de réduction des méfaits, soins dentaires, vaccinations et services de counseling prénatal ou postnatal)
  • Évaluation de la santé de la population et planification commune
  • Équité en matière de santé
  • Apprendre de projets existants
  • Structure et processus de collaboration

Lors de la signature du protocole d’entente, M. Qadri a déclaré qu’il était « ...heureux de signer le tout premier protocole d’entente entre un bureau de santé publique de l’Ontario et un RLISS, confirmant ainsi la collaboration de longue date entre Santé publique Ottawa et le RLISS de Champlain. »

Rapport de la chef de la direction au conseil

ProgrèsPour informer le conseil d’administration au sujet d’un certain nombre d’initiatives visant à faire progresser les priorités stratégiques du RLISS, la chef de la direction du RLISS de Champlain, Chantale LeClerc, a présenté un rapport d’étape. Certains points saillants sont présentés ci-dessous.

  • Travailler vers la prestation d’un soutien intégré aux résidents de logements communautaires

Pour discuter des moyens de mieux servir les résidents de deux immeubles de logements communautaires du quartier Somerset de la ville d’Ottawa, le personnel du RLISS a récemment rencontré des représentants de Logement communautaire d’Ottawa, de la Ville d’Ottawa, du Centre de santé communautaire du Centre-ville, de Salus, ainsi que Catherine McKenney, conseillère municipale du quartier Somerset.

Ces résidents présentent un risque très élevé de mauvaise santé et de piètres résultats sur le plan social. Le RLISS et ces partenaires discutent de stratégies visant à accroître le soutien aux résidents des logements communautaires en optimisant les ressources existantes.

  • Services de santé mentale et de lutte contre les dépendances

  • Tous les fournisseurs de services de santé mentale et de lutte contre les dépendances financés par le RLISS ont récemment reçu une augmentation de 2,4 % de leur financement de base grâce à des fonds supplémentaires du ministère de la Santé et des Soins de longue durée. Bien que cette augmentation soutienne les services existants, elle n’est pas suffisante pour financer l’expansion des services.
  • Le RLISS a contribué à faire connaître deux nouvelles ressources en ligne novatrices, le Big White Wall® (Réseau Télémédecine Ontario) et Retrouver son entrainMD (Association canadienne pour la santé mentale), afin d’aider les personnes souffrant d’anxiété et de dépression, d’une intensité légère à modérée, à gérer leur état et à bénéficier d’une forme de traitement facile d’accès, comme alternative aux méthodes traditionnelles.
  • La demande de lits en milieu hospitalier pour les personnes souffrant de problèmes de santé mentale et de toxicomanie augmente. Pour aider à relever ce défi, le RLISS de Champlain a commencé à élaborer un programme régional de coordination des services aux patients hospitalisés. La priorité est de créer une meilleure façon de travailler ensemble afin de fournir les bons soins au bon moment, notamment en créant de meilleures voies d’accès aux services communautaires de santé mentale et de lutte contre les dépendances.
  • Répondre aux besoins en matière de soulagement de la lombalgie : nouvelles cliniques d’accès rapide dans la sous-région de Champlain est

Dans le but d’améliorer l’accès aux soins pour les personnes souffrant de lombalgie, une clinique d’accès rapide dans l’Est de la région de Champlain a ouvert ses portes et a commencé à accueillir ses premiers patients.Des processus et des méthodes fondés sur les pratiques exemplaires sont mis à l’essai et proposés pour appuyer le déploiement du programme de cliniques d’accès rapide dans le reste de la région. Cette initiative s’inscrit dans le cadre du programme régional du RLISS, le Réseau régional des soins orthopédiques de Champlain, qui vise à améliorer la santé orthopédique des patients en assurant la prestation de soins de haute qualité, accessibles et viables sur le plan financier.

  • Solutions numériques pour la santé : rapprocher les soins du domicile

Pour appuyer les efforts visant à rapprocher les soins du domicile grâce aux technologies habilitantes, le RLISS a collaboré avec quelques fournisseurs de services à domicile et en milieu communautaire pour participer à un projet pilote à petite échelle en collaboration avec la clinique de chirurgie vasculaire de l’Hôpital d’Ottawa.

Le projet pilote jumèle des fournisseurs de soins travailleront à un petit nombre de patients nécessitant des soins post-chirurgicaux pour leurs plaies. Afin de déterminer s’il est possible de répondre aux besoins des patients sans qu’ils aient à se rendre à une clinique, les fournisseurs et les patients font l’essai de services vidéo sur ordinateur personnel du Réseau Télémédecine Ontario.

Le service serait particulièrement important pour les personnes qui vivent dans les communautés rurales qui ont de la difficulté à se rendre à la clinique de l’hôpital pour leur rendez-vous de suivi des plaies. On espère que ce projet pilote marquera un progrès dans l’amélioration des résultats en matière de soins des plaies et l’élargissement de la capacité dans l’ensemble du système de santé.

Approche des maillons santé : placer les patients ayant des besoins complexes au centre de leurs soins

Pour sensibiliser le public à l’approche des maillons santé, le RLISS de Champlain prévoit lancer une campagne d’information dans toute la région.

L’approche des maillons santé vise les personnes qui vivent avec quatre maladies chroniques ou plus et qui utilisent fréquemment le système de santé. Cette approche offre à ces personnes une seule personne chargée de la coordination des soins et un plan de soins coordonnés qui est axé sur les objectifs de chaque patient et une meilleure qualité de vie. Ainsi, les personnes ayant les besoins les plus complexes bénéficient de meilleurs soins de santé et d’une meilleure expérience du système de santé. Elles effectuent également moins de visites aux urgences et elles sont hospitalisées moins fréquemment.

Pour ces patients, l’objectif du RLISS de Champlain est que l’approche des maillons santé devienne la norme de pratique - la « nouvelle norme ».

La campagne publique, qui sera lancée dans les cinq sous-régions du RLISS de Champlain, comprendra du matériel promotionnel imprimé et des présentations en ligne et visera à sensibiliser les patients et les fournisseurs de soins primaires à l’approche des maillons santé.

Pour obtenir plus de renseignements sur les maillons santé, cliquez ici.

Rapport sur le rendement du quatrième trimestre de 2017-2018

Le RLISS de Champlain produit un rapport trimestriel axé sur les principaux indicateurs de rendement. Les indicateurs démontrent l’efficacité du système de santé régional dans les domaines de la santé et du bien-être, de la qualité et de la durabilité des soins, de l’accès au système et de l’intégration, ainsi que des soins à domicile et en milieu communautaire.

Le rapport du quatrième trimestre de 2017-2018 (janvier à mars 2018) démontre qu’en moyenne, le système de santé de Champlain était en voie d’atteindre 83 % de ses objectifs globaux.

Allison Lampi, spécialiste principale de la performance du RLISS de Champlain, a déclaré que le système de santé régional affichait un bon rendement dans quatre domaines clés : des temps d’attente plus courts pour les premières visites de soins infirmiers à domicile après la sortie de l’hôpital, une réduction des temps d’attente pour le remplacement de la hanche ou du genou, et la prévention des réadmissions à l’hôpital pour les maladies chroniques.

Histoire de réussite du RLISS de Champlain : améliorations marquées des temps d’attente pour un remplacement de la hanche ou du genou

Auparavant, les temps d’attente pour un remplacement de la hanche ou du genou dans le RLISS de Champlain étaient parmi les pires de la province. En 2013-2014, moins de 75 % des personnes ayant besoin de ces opérations les avaient reçues à l’intérieur de la cible de 182 jours ou moins. Depuis ce temps-là, comme le montre le graphique ci-dessous (également dans le rapport sur le rendement du T4 2017-2018 ci-dessus), le pourcentage de personnes ayant subi l’opération conformément à la cible provinciale a augmenté de façon marquée et constante.

Hanche et genou

Le Réseau régional des soins orthopédiques de Champlain est l’un des programmes régionaux les plus récents du RLISS. Le but de ce réseau est d’améliorer la santé orthopédique des patients en assurant la prestation de soins de haute qualité, accessibles et viables sur le plan financier partout dans la région. La direction du Réseau a attribué l’amélioration des temps d’attente pour un remplacement de la hanche ou du genou à quelques facteurs clés, notamment :

  • un financement supplémentaire afin d’accroître la capacité et de combler l’écart entre l’offre et la demande;
  • la normalisation des soins et la centralisation des inscriptions, assurant ainsi la même qualité et le même accès aux soins partout dans la région;
  • l’établissement et le développement du Réseau, ce qui a permis de renforcer le leadership et la collaboration (par exemple, partager les locaux et l’expertise, participer à des efforts concertés en matière d’inscriptions).

Le Réseau continue de surveiller les temps d’attente et étend également son approche normalisée à d’autres problèmes orthopédiques.

Intégration volontaire des services communautaires de soutien pour les francophones : Centre de services Guigues et Montfort Renaissance

Deux fournisseurs d’Ottawa centre financés par le RLISS qui offrent des services communautaires de soutien aux francophones ont demandé au conseil d’administration du RLISS d’appuyer une intégration volontaire afin qu’ils puissent procéder.

Le Centre de services Guigues offre des services comme le transport non urgent, les visites dans les établissements de soins palliatifs et des services de jour pour adultes (programmes supervisés en groupe pour les adultes dépendants, comme ceux atteints de démence). Confronté à des pressions opérationnelles et pour maintenir les services aux clients, le Centre de services Guigues a commencé à explorer l’intégration avec Montfort Renaissance. Montfort Renaissance offre des services d’aide à la vie autonome aux personnes âgées à risque élevé, des services de gestion du sevrage de substances et des services de réadaptation et de soins en santé mentale.

La prestation de services de santé de haute qualité en français est une priorité pour le RLISS de Champlain. Les avantages de l’intégration du Centre de services Guigues et de Montfort Renaissance comprennent :

  • le maintien de la prestation de services visant spécifiquement les personnes âgées francophones d’Ottawa;
  • une meilleure harmonisation et la coordination des services de santé. Par exemple, l’intégration permettra d’établir un programme cohésif pour les personnes âgées, y compris les services communautaires de soutien offerts par le Centre de services Guigues et le programme d’aide à la vie autonome offert par Montfort Renaissance.

 Le conseil d’administration du RLISS a décidé à l’unanimité d’autoriser la fusion proposée en utilisant le financement combiné actuel des deux organismes.

Nomination d’un superviseur

Les fournisseurs de services de santé financés par le RLISS sont tenus d’avoir un conseil d’administration pour superviser leurs activités. Récemment, tous les membres du conseil d’administration de l’organisme de services communautaires de soutien, Personal Choice Independent Living, ont quitté leur poste bénévole. L’alternative était que le RLISS de Champlain désigne un superviseur pour assumer des fonctions du conseil d’administration.

Par conséquent, le RLISS a nommé Maureen Taylor-Greenly comme superviseure. Elle possède une expérience et une expertise importantes dans le domaine des soins de santé dans notre région. Les services aux clients n’ont pas été touchés par ce changement. La superviseure travaille avec les membres de l’équipe de direction afin d’élaborer un plan visant à soutenir les services importants offerts par l’organisme.


Sujets

  • Décision d’intégration proposée : Plan de capacité en matière de soins subaigus
  • Officialisation des relations avec les bureaux de santé publique
  • Améliorations marquées des temps d’attente pour un remplacement de la hanche ou du genou


Les journalistes qui désirent plus de renseignements sont priés de communiquer avec notre équipe des communications par l'entremise de la ligne des médias : 


Nous vous invitons à assister à la prochaine réunion publique du conseil d’administration du RLISS de Champlain

  • Mercredi 26 septembre 2018
  • RLISS de Champlain - Siège social
  • 5ème étage
  • 1900, promenade City Park, Ottawa

Une semaine avant la réunion, cliquez ici, et consultez l’ordre du jour de la réunion dans la trousse du conseil d’administration daté du 26 septembre 2018.